Les risques sur internet: sensibiliser les jeunes (et les moins jeunes)

Plusieurs initiatives en matière de protection de la vie privée sur internet ont été lancées récemment, notamment en Suisse NetLa et Petites histoires d’internet.

Après la campagne « Think before you post! » en 2010, le réseau européen INSAFE créé en 2004 par la Commission européenne aborde le thème « It’s more than a game, it’s your life! ». Sous le slogan « c’est plus qu’un jeu, c’est ta vie » l’édition 2011 met l’accent sur le concept de la vie virtuelle et de ses enjeux dans la vie réelle des enfants et des adolescents. Plusieurs manifestations et un important matériel didactique sont proposés par les différents partenaires européens.

Dans le cadre de la 5ème journée européenne de la protection des données (28 janvier), le Préposé fédéral à la protection des données et à la transparence et le Conseil pour la Protection de la sphère ont donné le coup d’envoi de la campagne «Netla – mes données m’appartiennent!». Son but est de sensibiliser les enfants et adolescents de 5 à 14 ans à un meilleur comportement pour l’usage de leurs données et informations personnelles. Le site web se décline en différentes versions selon les âges. Il comporte une histoire illustrée et deux jeux, des informations pour les parents et du matériel pédagogique pour l’enseignement.

Pour les plus grands
Les « Petites histoires d’internet » sont des petites bandes-dessinées comiques, développées par plusieurs organismes de la Confédération et des cantons. Dans le but de renforcer la sécurité et la confiance de la population en matière de technologies de l’information et de la communication, cette campagne veut donner au plus grand nombre de personnes possible l’occasion de réfléchir aux expériences qu’elles ont elles-mêmes vécues sur l’internet, d’en discuter et d’approfondir leurs connaissances. Les « Petites histoires d’internet » sont disponibles en cinq langues. Elles peuvent être consultées en ligne ou téléchargées pour être ensuite imprimées.

 

2 réflexions sur “Les risques sur internet: sensibiliser les jeunes (et les moins jeunes)

  1. « sensibiliser les enfants et adolescents de 5 à 14 ans à un meilleur comportement pour l’usage de leurs données et informations personnelles »

    A mon avis, c’est plutôt aux parents de faire ce boulot… comment à cet age peut-on réaliser les risques courus?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s