Les rapports de transparence

Depuis plusieurs années, Google propose deux outils liés à la transparence: le dashboard (tableau de bord) et les rapports de transparence. Le premier permet de voir les informations que j’ai transmises et qui sont utilisées par les différents services Google). Le second est publié régulièrement. Le rapport de transparence présente des informations sur le trafic vers les services de la société, le nombre de demandes de suppression et surtout le nombre de demandes de renseignements sur les utilisateurs formées par les autorités judiciaires et administratives dans les différents pays. Google a depuis été suivi par de nombreux autres fournisseurs de services. Apple n’en fait actuellement pas partie.

A noter que les chiffres fournis ne tiennent en principe pas compte des demandes que le droit local ou une décision judiciaire interdisent aux fournisseurs de mentionner. C’est notamment le cas des demandes adressées par le FBI sous la forme de National Security Letters (NSL). Google et Microsoft publient actuellement un ordre de grandeur pour ces demandes administratives secrètes alors que Facebook les intègre aux autres demandes (sans distinction possible). Les fournisseurs de service essaient de faire pression sur le Congrès pour obtenir le droit de transmettre ces données.

Pour aller plus loin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s